En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites

Mentions légales et conditions générales d'utilisation

All for Joomla All for Webmasters

Sidebar

Languages

Menu

assi

Gawlikowska : Le témoignage d’une amie de jeunesse

Gawlikowska : Le témoignage d’une amie de jeunesse


Zofia Gawlikowska née Mauersberger : le témoignage d’une amie polonaise de jeunesse, dans Gombrowicz vingt ans après, dir. Manuel Carcassonne, Christophe Guias, Malgorzata Smorag, éd. Christian Bourgois, Paris, 1989.

Extrait :



Il vivait une période difficile en écrivant Yvonne, princesse de Bourgogne. Il avait toutes sortes de doutes qu’il nous confiait, à mon frère et à moi-même, nous lisant des fragments de la pièce, puis le manuscrit tout entier. Je me souviens qu’il avait demandé à ma mère quel poisson avait beaucoup d’arêtes avec lesquelles on pouvait s’étrangler facilement, et il fallait que ce fût un mets de choix, digne d’une table royale. Ma mère a décidé que la perche à la crème conviendrait le mieux. Ainsi, Yvonne s’étrangle en mangeant de la perche. A nous, la pièce nous plaisait énormément et nous prodiguions nos encouragements à Witold. Mon frère lui a conseillé de la donner à lire à Mira Ziminska, la plus intelligente des actrices à son avis. Hélas, Mira décréta que seul le premier acte était bon, mais la pièce dans son ensemble ne valait rien et ne pourrait pas être montée. Witold était indigné et déçu. L’avenir allait prouver que c’est lui qui avait raison.