En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites

Mentions légales et conditions générales d'utilisation

All for Joomla All for Webmasters

Sidebar

Languages

Menu

assi

Présentation

 

 

« J’ai toujours considéré que la philosophie ne doit pas être intellectuelle mais quelque chose qui part de notre sensibilité. »

Toute sa vie, Witold Gombrowicz fut passionné par la philosophie. Vers sa quinzième année déjà, il disait avoir jeté des coups d’œil à la Critique de la raison pure de Kant et à d’autres grandes œuvres philosophiques.

JPG - 22.9 ko
Dessin de Wiktor Sadowski.


Plus tard, en Argentine, après avoir quitté son emploi au Banco Polaco de Buenos Aires, Witold Gombrowicz a gagné un peu d’argent en donnant des cours de philosophie qui eurent beaucoup de succès. Son premier public fut ses amies émigrées polonaises, des femmes cultivées et aussi pauvres que lui, à qui il passait le chapeau à la fin des cours. Il poursuivit ses cours avec de jeunes Argentins dans les cafés.
A Vence, en 1967, pendant la préparation de ses Entretiens avec Dominique de Roux, Witold Gombrowicz raconta sa vie argentine au jeune éditeur français.

JPG - 11.6 ko
Witold Gombrowicz pendant une leçon de philosophie, Vence, mai 1969. Photo : Hanne Garthe.


Quand Witold Gombrowicz tomba gravement malade au printemps 1969, Dominique de Roux, souhaitant de le distraire et lui éviter le désespoir, le supplia de lui donner, ainsi qu’à sa femme Rita, des leçons de philosophie.
Ces notes, dictées en français constituent le livre inachevé et non révisé par Witold Gombrowicz qui mourut le 24 juillet.
Il manque en effet le dernier cours sur le structuralisme qu’il voulait présenter en un quart d’heure, d’où le titre que Dominique de Roux lui donna.
Le texte fut publié pour la première fois en 1971, dans le Cahier Gombrowicz que Dominique de Roux avait dirigé aux Éditions de l’Herne dont il était le directeur.

JPG - 12.5 ko
Édition espagnole, Tusquets Editores, 1997. Dessin : "Mindworks" de Rob Collvin.


Le texte fut publié en français sous le même titre Leçons de philosophie en six heures un quart pour la première fois en volume aux Éditions Payot-Rivages à Paris en 1995.
Tout d’abord, les éditions Znak de Cracovie ont publié en un volume indépendant le texte traduit du français en polonais par Bogdan Baran et préfacé par F.M. Cataluccio, intitulé Guide de la philosophie en six heures un quart, 1995.
En 2001, les éditions Wydawnictwo Literackie de Cracovie ont fait paraître un volume dans une nouvelle traduction du français par Ireneusz Kania et préfacé par Michal Pawel Markowski sous le titre définitif : Cours de philosophie... .